22. BOOK – Comme par magie, de Elizabeth Gilbert

Pour mes quelques jours de détente cet été, j’ai choisi d’emporter dans mes valises un livre ‘léger’. Une couverture colorée, un titre qui peut laisser songeur, et surtout pas trop épais – eh oui, le nombre de pages aussi compte ! « Comme par magie » de Elizabeth Gilbert.

Est-ce une impression personnelle ou un fait avéré ? Mais la créativité est vraisemblablement un sujet d’actualité. En librairie on trouve foule de bouquins, des blogs en parlent à toutes les sauces et sur YouTube, des vidéos en voulez-vous en voilà. Et je dois avouer que c’est un sujet intéressant, qui mérite que l’on s’attarde dessus.

Personnellement, avant de lire ce roman de Elizabeth Gilbert, j’avais l’impression que la créativité était une forme de don, de pouvoir magique. Et que tout le monde ne pouvait pas avoir la chance d’en être doté. Les personnes auxquelles je pensais en terme de créativité étaient toujours voire uniquement des artistes; des stylistes et des écrivains. Par exemple, vous convenez avec moi que Jean-Michel Basquiat, peintre noir mondialement célèbre, est indéniablement créatif ! George RR Martin, écrivain et auteur de la saga « Game of Thrones » est on-ne-peut-plus créatif également. Prenons d’autres exemples plus accessibles. Ma belle mère, couturière et styliste pleine de talents, est créative : lorsque je la vois couper ses pagnes en murmurant de petites phrases à peine audibles, je ne peux m’empêcher de me dire qu’elle est magique. Ma sœur, photographe, sait regarder le monde comme je ne saurais le faire – vive la créativité ! Et le monde regorge de ce type d’exemples, il suffit que vous regardiez autour de vous. Les gens sont créatifs, et par je ne sais quel mystère, parviennent à matérialiser multitude de pensées fabuleuses qui naissent dans leur esprit.

En ce qui me concerne, je ne me considère pas vraiment comme quelqu’un de créatif, voire pas du tout. J’ai beaucoup de mal à me laisser aller quand par exemple il m’est demandé de faire des gribouillis au stylo, ou au pinceau. Je suis constamment concentrée sur l’importance de faire quelque chose de ‘propre’, de ne pas dépasser les lignes au cours d’une séance de coloriage. Sans compter le fait que j’ai énormément de mal à laisser voyager mon imagination. En clair, je suis longtemps restée bloquée sur l’idée que mon esprit était probablement rigide, ou trop cartésien. Comme je vous l’ai écrit plus haut, je pensais que la créativité était réservée à certaines chanceuses personnes.

Et puis j’ai lu « Comme par magie ».
Et puis j’ai compris que les choses n’étaient pas aussi figées dans la vie.
Et puis j’ai réalisé que nous pouvions tous jouir de ce pouvoir magique qu’est la créativité.

Elizabeth Gilbert a écrit ce livre dans un style vraiment très « cool ». J’ai eu l’impression qu’une amie me parlait directement. Le ton est léger et teinté d’humour. C’est un livre vraiment très agréable à lire. Idéal pour traîner au bord de la mer ou sur une terrasse ensoleillée. Avec des mots bien à elle, et en partageant également son histoire personnelle, l’auteure nous explique sa perception de la créativité.  Pour elle, tout le monde peut être créatif. Sans exception. Et non, ce don n’est pas uniquement réservé à une certaine élite. Pour embrasser sa créativité, il faut avant tout reconnaître l’existence de la créativité, la considérer comme une amie qui nous accompagne tout au long de notre vie, accepter de se laisser emporter dans une histoire avec elle et ne pas lutter contre ses appels. Laissez-vous porter par vos envies, de couleurs, de formes, d’odeurs, de mélodies. Ne pensez pas que votre imagination est absurde, ne la jugez pas. Tout ce que vous imaginez est légitime et a le droit d’être exprimé. Un dessin, une histoire, une chanson, un style vestimentaire, peu importe. La créativité peut se manifester de diverses manières dans nos vies, à nous de savoir lui donner vie. Aussi, Elizabeth Gilbert nous explique qu’il n’est pas obligatoire que la manifestation de notre créativité donne naissance à quelque chose de parfait. Parfois un dessin est réussi, et parfois non. Parfois il peut plaire, parfois non. Mais que quelqu’un en soit friand ou pas ne nous concerne pas. Les goûts et les couleurs… comme dit le dicton, ne se discutent pas. Dans tous les cas, rien n’est grave. Le plus important étant de laisser notre créativité se manifester.

Un point que j’ai également trouvé intéressant, celui où l’auteur explique que la créativité mise au service de l’argent se meurt. Concrètement, si votre objectif est avant tout de devenir riche en créant, vous ne serez pas aussi excellent que vous vous laissiez avant tout porter par le simple désir de créer, de vous réaliser, de laisser libre cours à votre créativité. Vous pourriez même, selon l’auteur, être médiocre.

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à lire cet ouvrage. Il est beau, joyeux, magique, il donne envie de croquer la vie tout simplement. Faites-vous plaisir, faites ce que vous aimez dans la vie, ou au moins, essayez !

A très vite !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s